Version 1.00
Septembre 2011


 

Végétation du Haut-Bochaine


Forêts montagnardes et prairies du Riou-Froid

 
Durée :
7 heures dont 5 heures de marche
Bota / Rando :
Difficulté :
Groupe maxi. :
8 personnes.
Prix :
20 € par personne
Hors sorties gratuites spécifiques.
Secteur :
Buëch / Dévoluy
Rendez-vous :
Office de tourisme de Aspres-sur-Buëch

Le Haut-Bochaine est le secteur haut-alpin faisant la transition entre le Dévoluy et le Vercors. La magnifique forêt que nous traversons au début de notre randonnée est un modèle de l’étagement de la végétation montagnarde : Sapins, puis Mélèzes et enfin Pin à crochets nous feront découvrir la flore très particulières qu’ils abritent. Le haut de l’itinéraire se fait en alpage avec un magnifique point de vue sur le massif de Bure. Chamois, Bartavelles et Vautours fauves sont des habitués des lieux.

Le Col de Plate-Contier
Le Col de Plate-Contier
Haut de l'itinéraire
Haut de l'itinéraire

Quelques espèces de la hêtraie sapinière

     
Achillea macrophylla
Achillea macrophylla
Actaea spicata
Actaea spicata
atropa belladonna
atropa belladonna
Veronica urticifolia
Veronica urticifolia
L’Achillée à grandes feuilles (Achillea macrophylla) est une plante des zones fraiches que sont les forêts montagnardes et les mégaphorbiaies. C’est une grande Astéracée pouvant atteindre 1 m, très décorative grâce à ses grands capitules de fleurs blanches, beaucoup plus grands que ceux des autres Achillées. Ces feuilles sont larges et profondément découpées.

L’Actée en épis (Actaea spicata) est une renonculacée de 30 à 80 cm, aux grandes feuilles profondément divisées en folioles incisées-dentées. Ses fleurs blanches à 4 sépales pétaloïdes sont groupées dans une grappe serrée. Le fruit est une baie ovoïde d’un noir luisant. C’est aussi une plante très toxique, qui n’est pas si courante dans notre département.

La Belladone (Atropa belladona) est une solanacée (comme la tomate et la pomme de terre !) présente en plusieurs points de la forêt aussi bien aux abords de l’ancienne chartreuse que dans le secteur du Riou-froid. C’est une plante utilisée dans la pharmacopée mais très toxique et très dangereuse, elle contient notamment un principe actif très puissant, l’Atropine. Ces fleurs brunâtres sont assez discrètes de par leur couleur terne mais cette très grande plante est assez facile à trouver.

La Véronique à feuilles d’Ortie (Veronica urticifolia) est présente en plusieurs points de l’itinéraire. Elle se reconnaît à ses feuilles larges et dentées ainsi qu’à ses grappes allongées de fleurs rosâtres. C’est une plante des zones fraiches qui se rencontre principalement des las Hêtraie-sapinières. La reconnaissance des nombreuses véroniques peut paraître difficile mais devient assez aisée quand on sait quels critères morphologiques observer.

D’autres espèces remarquables de la hêtraie-sapinière sont à découvrir dans cette forêt : l’Aspérule de Turin (rare et protégée) est abondante au début de l’itinéraire, l’Aspérule odorante, le Calament à grandes fleurs, la Spirée aronce, le Lis Martagon (espèce règlementée), la Parisette à quatre feuilles, le Pigamon à feuilles d’Ancolie.

Des orchidées plus ou moins rares peuvent également être observée dans ce secteur : Sabot de Vénus et Epipogon (très rares dans ce secteur), Dactylorhize de Fuchs, Racine de Corail, Néottie Nid-d’oiseau...

Au pays des fougères

     
Cet itinéraire permet de découvrir de nombreuses fougères (le secteur abrite une quinzaine d’espèces différentes). Les botanistes débutants s’intéressent peu aux fougères. Ce sont pourtant des plantes qui méritent notre attention. Beaucoup d’entre elles sont esthétiques, certaines étant utilisées pour orner des présentations florales. Elles possèdent une biologie particulière, notamment par leur mode de reproduction. Enfin elles sont un témoin actuel des premières formes végétales qui ont colonisé la planète.

La Fougère mâle (Dryopteris filix-mas) est une plante vivace de 40 cm à 1 m. Les feuilles ont un pétiole court et très écailleux et un rachis également très écailleux. Elles sont rétrécies à leur base, non glanduleuses. Les lobes sont peu confluents à la base, les pinnules terminales à dents non aristées. Les sores sont peu nombreux et en lignes rapprochées de la nervure médiane. L’indusie est orbiculaire et fixée par son centre.
Plante à vaste répartition, des sous-bois et rocailles humifères, commune dans les Hautes-Alpes (sauf dans la région sud-ouest plus sèche).

La Fougère femelle (Athyrium filix femina) est une plante vivace de la même taille que la précédente Son aspect est plus élégant, plus finement découpé, que celui de la Fougère mâle. Les pinnules terminales sont terminées par 3 à 4 dents aiguës. Les sores sont presque contigus à la nervure médiane et présentent une indusie persistante fixée par un côté et s’ouvrant par son bord externe frangé. Comme la précédente c’est une espèce à vaste répartition, poussant dans les bois frais et les mégaphorbiaies, plus exigeante en humidité que la précédente et, de ce fait, moins commune et répandue surtout dans la partie centrale du département (Haut-Beauchêne et Champsaur-Valgaudemard).

La Dryopteris de Linné (Gymnocarpium dryopteris) est une fougère plus petite. Elle se reconnaît à son pétiole coudé : vertical au début, il est plié au début du limbe, positionnement ce dernier à l’horizontal. Ses feuilles sont d’un vert tendre, moles et glabres. Cette fougère se rencontre dans les sous-bois frais et les rocailles sur sols acides ou décalcifiés. Attention aux confusions avec G.robertianum dont les feuilles plus finement découpées possèdent un axe couvert de poils glanduleux.

Le Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum) est une plante vivace très décorative dont les feuilles, disposées en touffes denses, peuvent atteindre 80 cm. Elles sont progressivement rétrécies à la base. Le pétiole est court et écailleux. Les pinnules (divisions terminales) sont rétrécies en aiguillons très aigus. Les sores sont disposés sur deux rangs et recouverts d’une indusie circulaire fixée par son centre et s’ouvrant sur tout son pourtour. C’est une espèce d’Europe et d’Asie, poussant dans les bois frais, les ravins ombragés, peu commune dans les Hautes-Alpes, observée de 900 à 2100 m d’altitude. Sa cueillette est interdite dans les Hautes-Alpes (arrêté préfectoral).

Deux autres espèces rares sont présentes dans cette forêt, surtout dans les mégaphorbiaies. Leur identification est délicate. Ce sont le Dryoptéris étalé (Dryopteris expansa) et le Dryopteris dilaté (Dryopteris dilatata), plantes robustes dont les feuilles, en touffes fournies, peuvent atteindre 1m. Ces feuilles sont larges avec des pennes (les premières divisions basales) triangulaires. La distinction entre les deux espèces, lorsqu’elles coexistent sur le même site ce qui est le cas en forêt de Durbon, est assez difficile et exige l’utilisation de bonnes clés et un peu de pratique.


Dryopteris filix-mas
Dryopteris filix-mas
Gymnocarpium dryopteris
Gymnocarpium dryopteris
Polistichum aculeatum
Polistichum aculeatum
Dryopteris dilatata
Dryopteris dilatata

Dans la partie haute

     
Sempervivum arachnoides
Sempervivum arachnoides
Arnica montana
Arnica montana
Gentiana angustifolia
Gentiana angustifolia
Eryngium spinalba
Eryngium spinalba
La partie haute de l’itinéraire se fait entre pelouses subalpines, éboulis et rochers calcaires. On peut y observer une grande partie de la flore du Dévoluy.

Plusieurs joubarbes dont la Joubarbe à toile d’Araignée (Sempervivum arachnoides) ornent les rochers de la fin de l’itinéraire. C’est une Crassulacée vivace de 10 à 25 cm, poilue-glanduleuse. Les rosettes sont petites (2 cm de diamètre), couvertes de longs poils aranéeux et présentent sur leur deux face des poils glanduleux courts. Les fleurs sont d’un rose vif, de 15 à 20 mm de diamètre, en inflorescence courte. Les pétales sont aigus, ciliés au sommet. La Joubarbe des toits (Sempervivum tectorum) et la Joubarbe du Calcaire (Sempervivum calcareum) se rencontrent également dans ce secteur.

L’Arnica (Arnica montana) est une Astéracée vivace, de 20 à 60 cm, pubescente-glanduleuse, dont les feuilles de la tige (une ou 2 paires) sont opposées, celles de la base disposées en rosettes. Les capitules sont grands (de 6 à 8 cm de diamètre), aux fleurs d’un jaune orangé, celles de la circonférence en languettes sur un seul rang. C’est une plante des montagnes européennes, poussant dans les pelouses acides, les landes à Rhododendron ou à Myrtille, assez commune dans les Hautes-Alpes, observée de 1200 à 2500 m d’altitude.

La Gentiane à feuilles étroites (Gentiana angustifolia), est une plante vivace longuement stolonifère à tige très courte (3 à 10 cm) et munie de 2 paires de feuilles. Les feuilles de la base sont un peu rigides, lancéolées étroites, aiguës, formant un gazon lâche. Les fleurs sont très grandes (5 à 6 cm de long), bleues, solitaires. Le calice présente des lobes rétrécis à leur base, courts et à sinus ouvert. La corolle est en cloche avec des lobes aigus. Cette belle Gentiane fleurit à partir de la fin de mai. C’est une plante des montagnes sud-ouest européennes, des rochers, rocailles et éboulis calcaire, répandue dans le sud-ouest du territoire départemental, Gapençais inclus, de 680 m (dans le Rosannais) jusqu’à 2300 m d’altitude.

On trouve dans les pelouses sèches le Panicaut épine-blanche (Eryngium spinalba), espèce protégée au niveau national (endémique du sud-est français, liste régionale). C’est une plante blanchâtre très épineuse. Elle est décorative avec son involucre ressemblant à celui du Chardon bleu (Eryngium alpinum) mais composé de bractées d’un blanc argenté épineuses. Son abondance dans le Dévoluy ferait presque oublier son statut de protection…

On peut rechercher le Lychnis fleur de Jupiter (Lychnis ou Silene flos-jovis) dans les pelouses avoisinant les alpages. C’est une belle plante vivace de la famille des Caryophyllacées (Oeillets) . Elle est velue-blanchâtre, à tiges de 20 à 50 cm, simples, dressées. Les fleurs sont roses, à pédoncules courts, groupées en têtes serrées. Le calice a des nervures saillantes, des dents aiguës plus courtes que la corolle. Les pétales sont divisés en 2 lobes et sont munis d’une couronne d’écailles.

La Saxifrage en panicules (Saxifraga paniculata) est une plante vivace de 10 à 50 cm, aux fleurs blanches disposées en grandes panicules et dont les feuilles de la base, coriaces, présentant des pores crustacés, sont groupées en rosettes assez denses. C’est une plante très commune dès les basses altitudes.



Calendrier

Calendrier des départs pour cette sortie botanique :

Date
Prix par personne
Disponibilité
Spécial


Pas de départ plannifié pour cette sortie
ou dates de la saison toutes révolues.

Si vous êtes un groupe constitué, n'hésitez pas à nous contacter
pour une organisation sur mesure de cette sortie.


Vous pouvez également visualiser le planning de nos séjours et week-end. Visualiser le planning de la saison botanique Visualiser la liste de nos stages et séjours de botanique

 

Inscription, demande d'informations...

Pour vous inscrire à un séjour ou une randonnée, ou pour toute autre question, n'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone :

Page d'accueil Notre structure Qui sommes nous ? Nous contacter Liste des stages Le planning 2018 Les comptes rendus Stages Ornithologie Planning ornithologie Recherche par famille Découverte au hasard Liste complète Sorties à la journée Galeries de photos Publications Liens et partenaires Actualité

Création du site : Franck Le Driant / Pulsatille.com / FloreAlpes.com - © 2011-2014

pulsatille.com, pulsatille.fr et randonneebotanique.com sont des noms de domaine de l'Association Pulsatille
Pulsatille, Association de tourisme inscrite au registre national ATOUT FRANCE affiliée APRIAM - IM073.100023
1bis route des Demoiselles Coiffées, 05190 Remollon
Siret : 537.871.758.00018 / APE : 9499Z / TVA : FR13 537871758
 
Espace membre
Non connecté
 
 
Infos & Inscription

Par E-Mail :


Franck LE DRIANT :
06-63-67-92-58
04-92-57-12-28

Samuel FABRE :
06-62-28-54-73
04-92-46-23-30

 
 
Infos légales / assurances
Conditions d'organisation de sorties à la journée ou à la demi-journée :
Pour les sorties à la journée ou à la demi-journée (moins de 24 heures), L'association PULSATILLE se charge gracieusement de vous mettre en relations avec des Accompagnateurs en montagne diplômés et Naturalistes. Il s'agît de travailleurs indépendants déclarés et titulaires d'une assurance Responsabilité Civile Professionnelle. Pour les sorties botaniques, vos encadrants seront Samuel, Steven ou Franck.